· 

Appel à textes Châteaux hantés

Montage photo Ruslan Khyzhniak

 

Horace Walpole, ancêtre du roman noir « gothique » (Le Château d’Otrante, 1764), Edgar Alan Poe (« La chute de la maison Usher », 1839), Henry James (Le Tour d’Écrou, 1898), Jean Ray (Malpertuis, 1943), pour ne citer qu’eux, ont initié une foultitude de variations sur le thème de la maison hantée : Hantise (1959) de Shirley Jackson, par exemple.

On indiquera également deux œuvres récentes, héritières des précédentes : « La Vierge au lait » de Martine Hermant, où l’auteure met en scène le fantôme d’Agnès Sorel qui revient hanter le château de Bois Sire Amé qu’elle aurait habité au cours de sa vie et La Tour des dames de Céline Maltère où le château de Randan, en Auvergne, sert de cadre à une histoire féminine mystérieuse où les époques se chevauchent.

Nous vous demandons ici de choisir un château qui vous inspire, château connu ou ruine d’un petit château, juste à côté de chez vous, et de vous servir (ou pas) de l’histoire de ce château pour imaginer une intrigue avec un revenant, un fantôme, voire une dame blanche qui hante les lieux. L’originalité du récit sera un critère de sélection prééminent ainsi que la qualité de l'écriture.

Nous insistons sur le fait que le château doit absolument exister. Il vous faudra l'identifier quelque part dans votre nouvelle.

 

Règles de soumission :

 (À lire sans faute, SVP, car les auteurs qui les prennent un peu trop à la légère pourront être pénalisés)

 

    Nous souhaitons recevoir vos textes :

 

– inédits et libres d'une autre propriété que celle de leurs auteurs 

– pour le 28 février 2023 à minuit

– volume maximum : 40.000 signes, espaces comprises.

– format doc ou docx

– pas de mise en page élaborée.

Ne pas utiliser les "styles" de Word

– Pour les retraits de texte (débuts de paragraphe), utiliser la règle de Word.

Surtout pas des espaces ou tabulations.

– Pour les dialogues : tirets cadratins (CTRL + ALT + tiret) 

Surtout pas de puces automatiques (on peut les désactiver dans word avec un clic droit).

 

 

     Vous voudrez bien nous envoyer un mail, à l'adresse atgandahar@gmail.com, ayant pour sujet : Châteaux hantés + « Titre de votre nouvelle », avec en pièces jointes :

 

– un premier fichier nommé « Titre de votre nouvelle (exemple : La guerre des puces) » qui comportera uniquement le texte, avec son titre et le nombre de sec ou de mots sous le titre.

– un second fichier nommé « Votre nom ou votre pseudo (exemple : Robert Marin) » qui mentionnera :

- votre nom + éventuellement votre nom de plume

- votre adresse mail, votre numéro de téléphone et votre adresse géographique

- le nom de votre nouvelle et son volume en sec (signes, espaces comprises)

 

 Le numéro correspondant de Gandahar (n°36) est prévu pour juin 2023.

 

 Les auteurs des textes retenus recevront un exemplaire du numéro. Ils en conservent tous les droits associés, mais s’engagent à ne pas les republier avant six mois, à compter de la date de parution de la revue.  Merci d’indiquer, le cas échéant : Première publication dans Gandahar 36 Châteaux hantés, juin 2023.

 

Ils peuvent aussi acheter des exemplaires de la revue au tarif auteur (prix d’impression + frais d’envoi).

Commentaires: 0